Choisissez le bon tableau électrique pour votre maison

Le tableau électrique est un objet qui occupe une place importante dans l’installation électrique d’un bâtiment. Il prend la forme d’un coffret ou d’une armoire qui centralise les différents circuits de distribution d’électricité de l’habitation. D’où son autre nom de tableau de répartition.

On le désigne également par tableau modulaire ou tableau de protection. Ceci, pour la simple et bonne raison qu’il sert de réceptacle pour l’ensemble des modules d’une installation électrique domestique. Ce qui lui permet indirectement de protéger les différents circuits du bâtiment contre les courts-circuits et les surtensions. Ce rôle étant normalement joué par les parafoudres, les disjoncteurs et les interrupteurs différentiels qu’il abrite.

Il existe différents types de tableaux électriques commercialisés sur le marché. Ils se distinguent par leur taille et dépendent des besoins des habitations qu’ils équipent. Il est donc important de savoir quel modèle de tableau électrique s’adapte à sa maison. Le présent guide vous livre toutes les informations concernant les tableaux électriques.

Les principaux éléments constitutifs d’un tableau électrique

Un tableau électrique est conçu pour accueillir principalement quatre types de modules : les disjoncteurs, les interrupteurs différentiels, les modules de commande et les contacteurs.

Le disjoncteur

Il s’agit d’un appareil qui assure la protection des équipements, des appareils électriques ainsi que celle des usagers d’un bâtiment. Il dispose des capacités nécessaires pour détecter les défauts d’isolement et les courts-circuits dans une installation électrique. Par la suite, le disjoncteur isole le circuit défaillant du réseau afin d’éviter les départs d’incendie, les électrocutions ou la destruction d’équipements.

L’interrupteur différentiel

Ce type d’appareillage joue également un rôle de protection des personnes et des équipements. Il dispose par contre d’une meilleure sensibilité qu’un disjoncteur et est moins efficace face aux courts-circuits.

L’interrupteur différentiel s’utilise pour protéger les équipements fragiles comme le matériel informatique et se place en tête de rangée. Dès qu’il détecte un défaut, il isole automatiquement le circuit électrique qu’il chapeaute.

On distingue trois types d’interrupteurs différentiels : les interrupteurs de type AC, les interrupteurs de type A et les interrupteurs de type B.

Le module de commande

On désigne par module de commande, tout appareil ayant la capacité d’ordonner l’ouverture et la fermeture d’un circuit électrique. Dans un tableau électrique, on retrouve généralement les modules de commande suivants :

  • le délesteur,
  • L’horloge programmable,
  • la minuterie,
  • l’interrupteur horaire,
  • l’interrupteur crépusculaire.

Le rôle du délesteur est d’éviter qu’un abonné ne consomme une certaine puissance électrique. Dès qu’il y a dépassement, il coupe simplement les circuits non prioritaires. Les autres modules de commande ont pour la plupart les mêmes objectifs. Éviter qu’un ou plusieurs circuits soient alimentés en permanence en automatisant leur mise sous tension et leur mise hors tension.

Le contacteur

Il s’agit d’un appareil ayant la capacité de mettre hors tension en toute sécurité, les appareils de puissance dans une installation. Il est généralement associé à un module de commande.

D’autres éléments comme les disjoncteurs divisionnaires, les parafoudres ainsi que les borniers équipent également un tableau électrique.

Quelques modèles de tableaux électriques

Voici deux tableaux électriques qui selon notre avis tableau électrique, font partie des modèles les plus populaires sur le marché. Il s’agit du Legrand 093020 et du tableau électrique pré-équipé deux rangées de Siemens.

Legrand 093020

Commercialisé par Legrand, Il prend la forme d’un coffret électrique disposant d’une seule rangée sur laquelle peuvent reposer 13 modules électriques différents. Il est également équipé d’un bornier destiné au raccordement de la terre.

Le tableau électrique 093020 de Legrand est fabriqué entièrement avec du plastique. Il dispose d’un mode pose en saillie. Ce dernier demande que le tableau soit apparent et que les fils électriques passent à l’intérieur de goulottes, de moulures ou de plinthes électriques.

Il faut également souligner que ce modèle d’armoire électrique dispose d’une même hauteur et d’une même largeur de 250 mm. Sa profondeur par contre est de 140,5 mm soit un enfoncement de 103,5 mm réservé à l’encastrement. Son indice de protection est Ip30.

Siemens — Tableau électrique pré-équipé 2 rangées

Il s’agit d’un tableau disposant de deux rangées et livré avec les différents modules déjà installés et câblés. On retrouve dans ce modèle de tableau, deux interrupteurs différentiels de type AC et un interrupteur différentiel de type A. On y retrouve également 9 disjoncteurs dont 3 de 10A, 2 de 16A, 3 de 20A et 1 de 32 A. Le tout est associé à un bornier de terre, phase et neutre ainsi que trois peignes horizontaux.

L’armoire électrique de Siemens convient parfaitement aux logements de type F3 ne disposant pas de chauffage électrique. Il peut être installé sans aucun problème sur une Gaine technique de Logement.

Les fabricants de tableaux électriques les plus connus

Le marché des tableaux électriques est dominé en France par trois marques qui sont très bien connues. Leurs produits se retrouvent sur les étagères de grandes enseignes de distribution comme Castorama, Leroy Merlin ou encore Brico Dépôt. Lesdites marques sont Legrand, Siemens et Schneider.

Legrand

Il s’agit d’une marque française spécialisée dans la fabrication d’infrastructures destinées aux secteurs de l’électricité et de l’information. Elle met au point des tableaux électriques innovants qui sont faciles à installer.

Ces produits les plus connus des professionnels de l’électricité proviennent de sa gamme Driva. On y retrouve des tableaux d’une à quatre rangées capables d’accueillir entre 13 et 18 modules par rangée. Le modèle 093069 est certainement le meilleur tableau électrique de la marque.

Siemens

Siemens est un groupe d’origine allemande dont les activités s’étendent à divers secteurs comme l’énergie, l’industrie, la santé ou encore le bâtiment. Ce qui n’empêche pas la marque d’offrir des modèles de tableaux électriques performants et innovants.

Elle met d’ailleurs un accent particulier sur la sécurité et la pérennité pour ses produits. Les tableaux électriques les plus populaires de Siemens sont le modèle pré-équipé 1 rangée et le modèle à équiper 2 rangées.

Schneider

La marque est également un groupe international dont le siège se trouve en France. Il est spécialisé dans la fabrication et la commercialisation des produits de gestion d’énergie électrique et d’automatisation.

Les tableaux électriques de Schneider bénéficient de l’exigence en matière de qualité et de robustesse qui fait la renommée de la marque. Ses produits phares sont le tableau électrique TAMC SCH-35/100SC et le tableau de montage avec disjoncteur SC5R9H213SP04N.

Compléments d’information sur les tableaux électriques

Il ne suffit pas de connaître les différents fabricants de tableaux électriques ainsi que quelques modèles pour faire un choix judicieux. Il est tout aussi important de comprendre ce qu’est un tableau pré-équipé ainsi que comment choisir un tableau électrique pour sa maison.

Qu’est-ce qu’un tableau électrique pré-équipé ou complet ?

Généralement, lorsqu’une personne fait l’acquisition d’un tableau électrique, il doit par la suite installer les différents modules. Il doit également réaliser les différents câblages reliant les différents appareils électriques.

Dans le cas d’un tableau électrique pré-équipé, le fonctionnement n’est pas le même. En effet, ce type de coffret électrique ou d’armoire électrique est câblé au préalable par le fabricant. Le seul travail à faire avec un tableau électrique pré-équipé consiste à positionner celui-ci sur un mur avant de le visser correctement. Par la suite, il faudra raccorder chaque disjoncteur se trouvant dans le tableau à un circuit électrique.

Ce type de tableau électrique permet de gagner beaucoup de temps dans l’installation du réseau électrique de sa maison. Il convient beaucoup aux personnes qui ne maîtrisent pas correctement la norme en vigueur en matière de choix des équipements de distribution et de protection. Mais attention, il faut s’assurer que le tableau pré-équipé correspond effectivement aux besoins du logement.

Pour un logement disposant d’une surface habitable inférieure à 35 m2, il est recommandé d’opter pour un tableau pré-équipé disposant de deux rangées et de deux différentiels. Pour un logement pouvant atteindre 100 m2, il faut choisir un tableau ayant trois rangées et trois différentiels. Par contre dès que la surface dépasse 100 m2, le tableau pré-équipé idéal doit disposer de quatre différentiels et quatre rangées.

Comment faire un tableau électrique ?

Le dimensionnement d’un tableau électrique suit un processus qui se divise en quatre étapes différentes. La première est celle qui consiste à relever tous les équipements électriques disponibles dans l’habitation. Il faut donc tenir compte des luminaires, des prises de courant 16A, des prises spécialisées, des volets roulants, des chauffages électriques ou encore des circuits spéciaux. Il faut relever aussi bien leur nombre que leur puissance.

La deuxième étape est celle qui consiste à regrouper différents éléments électriques et à choisir des disjoncteurs divisionnaires. Le regroupement se fait suivant la norme NF C 15-100. Cette dernière préconise la mise en commun des éléments de la salle de bain. Ceux-ci ne doivent pas être associés à d’autres éléments du logement. La norme demande également de faire un groupage des points lumineux, un autre des appareils de chauffage et un troisième pour les prises 16 A. À chaque groupe, il faut par la suite attribuer un disjoncteur divisionnaire. Par ailleurs, il faut noter que les circuits ne doivent être groupés avec aucun autre appareil électrique. Chacun d’eux doit même bénéficier d’un disjoncteur divisionnaire unique.

La troisième étape est relative à la détermination des protections différentielles. Pour y arriver, il faut analyser toute l’installation électrique et s’appuyer sur la norme NF C 15-100. Elle définit quel type de protection différentielle convient aux circuits domestiques.

La quatrième et dernière étape est celle qui concerne le choix de la taille du tableau électrique. Il faut tenir compte du nombre de rangées à prévoir ainsi que du nombre de modules qui doivent tenir par rangée. Par exemple, un disjoncteur divisionnaire occupe un module contre deux pour un interrupteur divisionnaire. D’autres appareils comme les disjoncteurs triphasés peuvent occuper trois ou quatre modules. Il faut donc tenir compte de tout cela et s’assurer que le futur tableau électrique pourra contenir tous les éléments.

Comment choisir un tableau électrique adapté à sa maison ?

Plusieurs critères entrent dans le choix d’un tableau électrique qui convient à une maison. Les deux paramètres les importants sont ceux se rapportant à la taille de la maison et aux équipements disponibles.

Comme dit plus haut, un tableau adapté à un logement dont la surface est de 100 m2 ne convient pas forcément à un appartement de 50 m2. Il ne faut pas non plus oublier que tous les appareils électriques n’occupent pas la même place dans un tableau. Il faut donc bien les choisir.

D’autres critères comme la marque de fabrication et le type peuvent également avoir leur utilité. Mais généralement, il s’agit rarement de critères importants.

Faire un schéma de tableau électrique

Le schéma d’un tableau électrique est mieux connu sous le nom de plan électrique unifilaire. Il représente l’ensemble des modules disponibles dans un tableau électrique ainsi que les sections des fils qui leur servent d’alimentation.

Pour réaliser ce type de schéma, il faut commencer par disposer le disjoncteur principal avant d’ajouter les interrupteurs différentiels à sa suite. Après, il faut disposer les disjoncteurs divisionnaires et les fusibles. Les différents récepteurs électriques se placent en dernière position sur le schéma. Pour finir, il faut relier les différents éléments entre eux en précisant chaque fois les sections de câble à utiliser.

Il faut par ailleurs souligner que des logiciels comme Autocad ou Eplan facilitent la réalisation des schémas de tableaux électriques.